Paire d'encoignures à façade en arbalète…

Lot 95
40 000 - 50 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 80 000 €

Paire d'encoignures à façade en arbalète…

Paire d'encoignures à façade en arbalète ouvrant à deux portes marquetées de branches fleuries en bois de bout sur fond de bois de rose dans des encadrements mouvementés en bois de violette. Intérieur orné de losanges. Très riche ornementation de bronze doré avec guirlandes de feuillages, rinceaux, moulures et cartouches rocaille.
Dessus de marbre Campan vert. Façade à trois pieds.
Estampillées BVRB.
Époque Louis XV.
(Nombreux accidents).
Hauteur: 93 cm - Largeur: 78 cm - Profondeur: 54 cm
Bernard II van Risenburgh dit BVRB, dont le nom francisé par lui-même est Bernard II Vanrisamburgh, reçu maître avant 1737. Ces meubles sont caractéristiques d'une des façons de faire de BVRB, alors à l'apogée du style rocaille avec l'emploi de bois de bout mis en valeur par une riche monture de bronzes dorés dont certains rappellent encore ceux de Charles Cressent.
La commode du cabinet de retraite de la Reine à Fontainebleau, livrée en 1737 est ornée de bronzes identiques (Musée du Louvre OA 11193).
Provenance: descendants de la famille du duc de Trévise.
Bibliographie:
- B. Langer & H. Ottomayer, Die möbel der Residenz München, Prestel, Mûnchen 1995, n°20, pages 111 et suivantes.
- A. Feulner, Kunstgeschichte des Möbels, Francfort, 1980, p. 181.
Pour des encoignures comparables:
- Résidence de Munich (M 24 & 24).
- Ancienne collection Rudolf von Goldschmidt-Rothschild, château de Königstein.
- Christie's New York, 26 avril 1994, lot 297.
- Sotheby's, Zurich, 9 décembre 1997, n°315.
- Sotheby's Paris, 16 avril 2013, lot 79.
Ces encoignures seront incluses dans le catalogue raisonné de l'oeuvre de BVRB en préparation par Yannick Bapt que nous remercions pour son aide.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue