Lot 74
1 000 - 1 500 €
Les résultats sont indiqués frais acheteurs inclus
Résultat: 2 800 €

JEAN BURIDAN

Quaestiones et dubia in Aristotelis Politica. Paris, Wolfgang
Hopyl pour Durand Gerlier, [vers 1489].
In-folio, (4)-cxiiii-(1) ff., signatures: a4, A8, a-r6, s5, sans le dernier feuillet blanc, impression sur deux colonnes, parchemin rigide à recouvrements, dos lisse avec titre à l'encre, plats gondolés, premier feuillet un peu sali avec petits accrocs, f. XV avec petit manque de papier et plusieurs mots effacés en raison d'un dessin anciennement gratté, f. CVII effrangé rogné plus court, mouillures marginales parfois fortes, déchirures marginales restaurées aux deux derniers feuillets (reliure du XIXe siècle).
[F. a1r°:] Tabula questionu[m]: & dubioru[m] eisde[m] a[n]nexo-//rum sup[er] octo politicoru[m] libris aristotelis p[er] capi//ta distributarum apertissima. - [f. I:] Incipiu[n]t questio[n]es breues & p[er]lucide sup[er] octo // libris artis politice ab aristotele co[n]fectis q[ui] mo-//ralis discipline p[ar] tem vtriusq[ue] iur[is] ecclesiastici sci//licet & civilis p[ro]miscue p[er]stringant. - [Colophon, f. s5v°:]
Impresse Paris[iis] opera Vuoffgango Hopyl pro //
Dura[n]do Gerleri librario. In vico Mathurinor[um] / Intersignio de Lestrille.
BELLE ÉDITION INCUNABLE PARISIENNE.
COMMENTAIRES SUR LA POLITIQUE D'ARISTOTE, dans un texte établi par l'universitaire parisien Louis Bochin.
LE PLUS GRAND PHILOSOPHE FRANÇAIS DU XIVe SIÈCLE, JEAN BURIDAN (avant 1300 - après 1358) était originaire de Béthune. Professeur à la Faculté des arts de l'Université de Paris, dont il fut deux fois recteur, il prit part à la querelle dite des universaux en avançant des idées terministes non trop éloignées du nominalisme. Considéré comme un des plus importants commentateurs médiévaux d'Aristote, il aborda tous les domaines de la philosophie: logique, physique (notion de force imprimée, impetus, qui sera développée par Galilée et Descartes), métaphysique, psychologie, éthique, politique, économie. Il aborda également les questions mathématiques.
En 1474, Louis XI prit l'édit dit de Senlis, inspiré par l'universitaire parisien Jean de Montigny, par lequel il fut dès lors interdit d'enseigner les théories de Buridan et des nominalistes.
Une légende sans fondement, colportée par François Villon et popularisée par Alexandre Dumas Père, fit de Buridan un des participants aux orgies de la reine Jeanne de Navarre dans la tour de Nesle.
Le nom de Buridan reste aujourd'hui encore attaché à l'exemple célèbre d'un dilemme logique et décisionnel: le philosophe, qui recourait parfois aux exemples animaliers (ânes, chevaux...), a illustré un passage d'Aristote par une saynète humoristique avec un chien, mais c'est au XVIIe siècle, chez Gabriel Naudé, qu'est apparu pour la première fois l'expression «âne de Buridan» pour faire référence à ce dilemme.
EXEMPLAIRE ENLUMINE À L'ÉPOQUE, comprenant 8 grandes initiales: une polychrome à motifs de fruits avec filigrane à l'encre rouge comportant un visage grotesque, 4 à l'encre bleue avec filigranes à l'encre rouge (dont une historiée d'une scène campagnarde), 2 bicolores à l'encre rouge et bleu, une monochrome à l'encre bleue.
GW 5753. - C 1082 et 1377. - ISTC ib01293000.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue