Grande table d'applique rectangulaire en…

Lot 150
40 000 - 60 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 43 000 €

Grande table d'applique rectangulaire en…

Grande table d'applique rectangulaire en chêne redoré à ceinture sculptée d'entrelacs et de rinceaux encadrant un mascaron en façade, et d'écussons feuillagés sur les côtés. Pieds en double console ornés de guirlandes et terminés par des têtes de dauphins. Entretoise mouvementée en X, la noix sculptée d'une tête de satyre. Dessus de marbre Campan grand mélange.
Époque Régence.
Hauteur: 81,3 cm
Largeur: 160,5 cm
Profondeur: 71,5 cm
Provenance:
- George Jay Gould I (1864-1923), financier, beau-frère de Boni de Castellane.
- Duveen Brothers, grande famille de courtiers néerlandais spécialisés dans les objets d'art, établie à New York, Londres et Paris depuis 1870. (29 mai 1922. We hereby have to acknowledge receipt of one carved and gilt wood table.... the property of Mister George J. Gould. Duveen brothers).
- Roscoe et Margaret Oaks, grands amateurs d'art et mécènes du «M.H. De Young Memorial Museum» de San
Francisco. (25 janvier 1956. An old Louis XIV carved oak side table early 18th century, in the style of Nicolas
Pineau, formerly in the Collection of the late George Jay Gould). Voir l'étiquette du prêt à l'exposition au De Young Memorial Museum.
Le riche décor sculpté de cette console ou pied de table est à rapprocher des créations des ornemanistes parisiens de la fin du règne de Louis XIV et du début de la Régence: Desgoullons, Legoupil, Taupin, Bellan, Roumier...
Ainsi les dessins de «consoles et mascarons pour bordures de cadres, consoles d'applique et pieds de table» de Mathieu Legoupil, conservés à la bibliothèque de Berlin de 1725/1735 (folio 28-29-30) proposent une quinzaine de mascarons d'homme avec des expressions variées et des têtes de Mercure, Bacchus, Chronos, Saturne... destinés à orner frontons d'immeuble, boiseries et consoles.
Legoupil travaille aux Petits Cabinets du Roi à Versailles en 1692, puis au Château de Meudon en 1695 avec Jules Desgoullons, Marin Bellan, Pierre Taupin. Le 21 janvier 1699, ils constituent pour neuf ans une société pour les bâtiments du Roi et des princes de sang, et se virent confier les sculptures des pierres extérieures, les corniches, les lambris des Petits cabinets, de la Ménagerie, de Trianon et du Cabinet du Grand Dauphin à Meudon.
En 1700, Legoupil et Desgoullons fondent une société pour les travaux destinés aux particuliers, société étendue à Bellan et Taupin en 1702, qu'ils reconduisent ensuite régulièrement jusqu'en 1739, date de la mort du dernier d'entre eux.
Ils ornent alors un certain nombre d'édifices religieux, le Palais Bourbon, le château de Sceaux, du Marquis de Lavallière, du duc et de la duchesse d'Orléans, du maréchal d'Estrées, un certain nombre d'hôtels particuliers de la place Vendôme en création, réalisant leurs lambris, leurs boiseries et un certain nombre de consoles:
Marly «huit pieds de table», Meudon «deux pieds de table», un pied de table pour la marquise de Beaumanoir, onze pieds de table pour le duc d'Antin, deux pieds de table pour la duchesse d'Orléans etc.
Bruno Pons, De Paris à Versailles, 1699-1736: Les sculpteurs ornemanistes parisiens et l'art décoratifs des Bâtiments du Roi, Strasbourg, 1986.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue